Les autorités préfectorales ont finalement dit « non » au déplacement des parisiens à Lens

L’association nationale des supporters avait tenté le coup en contestant la décision de la sous-préfecture du Pas-De-Calais d’interdire le déplacement des supporters parisiens à Lens ce week-end.

Peine perdue, au tribunal administratif de Lille, l’autorité est restée ferme sur ses appuis. Les instances régionales ont listé les raisons du refus de revoir leur position :

– Contentieux qui puiserait ses racines dans l’affaire de la banderole.
– Le car des joueurs lensois tagué lors du dernier déplacement des Sang et Or à Paris.
– Des hooligans parisiens se revendiquant du groupe Porte 411 sont venus en centre-ville de Lens le 15 août pour en découdre avec des lensois et des Stéphanois. Ils seraient revenus, cette fois à Bollaert, lors de Lens-Troyes pour repérer les tribunes, a affirmé la sous-préfecture affirme le sous-préfet.
– Le niveau d’énervement des ultras lensois qui s’est traduit par l’envahissement du terrain lors du Derby.
– Raison d’effectifs et raisons financières : sécurisé un match avec la présence des parisiens nécessiterait le déploiement de 5 unités de CRS
Source Voix du Nord

L’ANS, pour sa part, estime que des déplacements encadrés sont plus efficaces que des interdictions. Rien ne dit que malgré cette interdiction, quelques hooligans parisiens ne tenteront pas le coup de venir semer la panique à Lens. Quoiqu’il en soit, le match est considéré à hauts risques.


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.