La revue de presse après la victoire face à Brest

Le RC Lens a cassé sa routine de début de saison. Après avoir perdu en Nice en ouverture de la saison 2020-21 et fait match nul à Rennes en 2021-2022, les Sang et Or ont pris les trois points hier face à Brest.

En mode Guy Roux, on dirait qu’il ne reste plus que 39 points à prendre lors des 37 journées restantes pour assurer le maintien 🙂 Florian Sotoca a été le héros Lensois de la rencontre en inscrivant un triplé.

La Voix du Nord : « Grâce à un Sotoca en feu, les Lensois se sont montrés efficaces, même si deux réalisations brestoises auraient pu les faire flancher (3-2). Les Lensois ont abordé leur troisième saison de Ligue 1 contre Brest dans un stade plein et avec l’ambition d’aller de l’avant. Et ça s’est matérialisé avec les trois points. »

L’Équipe : « Lens a vaincu le signe indien de la reprise. Les Sang et Or, qui n’avaient remporté aucun de leurs six derniers matches d’ouverture de Ligue 1 (5 défaites, 1 nul) ont dominé Brest (3-2). Le premier triplé de sa carrière de Florian Sotoca a fait vibrer Bollaert-Delelis (29e, 62e, 64e). L’attaquant lensois aurait même pu s’offrir un quadruplé, mais Marco Bizot a magistralement repoussé son penalty (33e). Malgré ce net avantage, les Lensois se sont fait peur. Haris Belkebla réduisait le score d’une frappe lointaine déviée de la tête par Kevin Danso (65e). Malheureux sur ce coup, le défenseur lensois provoquait ensuite un penalty en accrochant un attaquant brestois sur un corner. Mais Lens, soutenu par son public, tenait sa victoire. »

MadeinFoot : « Ce dimanche après-midi, le Racing Club de Lens est venu à bout du Stade Brestois 29 (3-2), lors de la 1ère journée de Ligue 1. Florian Sotoca, auteur du premier triplé de sa carrière dans l’élite, a été le très, très grand bonhomme de cette rencontre disputée. Malgré sa nette domination, le Racing Club de Lens s’est fait peur ! Au final, le club artésien glane un succès amplement mérité et lance idéalement sa saison. Au classement, les protégés de Franck Haise s’installent provisoirement en quatrième position (3 points). »

Maxifoot : « Malgré sa nette domination, Lens s’est fait peur, mais s’est imposé contre Brest (3-2) ce dimanche pour le compte de la 1ère journée de Ligue 1. Sotoca a inscrit un triplé. Dans une ambiance folle au Stade Bollaert, les Nordistes mettaient beaucoup de mordant et les vagues sang et or déferlaient dans le camp de Brestois complètement acculés. La réduction du score sur un missile de Belkebla dévié par Danso relançait toutefois la partie (3-1, 66e). Surtout que le défenseur nordiste provoquait ensuite un penalty, transformé en deux temps par Del Castillo après un premier arrêt de Samba (3-2, 82e). Après avoir remonté ces deux buts de retard, les hommes de Michel Der Zakarian poussaient, mais le Racing tenait bon. »

Sofoot : « Dans un stade Bollaert à guichets fermés, les Sang et Or ont lancé leur championnat par une victoire face aux Brestois grâce à un triplé de Florian Sotoca (3-2). Malgré leur forte domination, les joueurs de Franck Haise ont lâché du lest en fin de rencontre et auraient pu se faire rejoindre. »

Le Télégramme : « Faute d’avoir pu animer le jeu, coupable d’avoir subi le pressing lensois pendant près d’une heure et malgré un Bizot inspiré dans les cages, le Stade Brestois a logiquement été battu, ce dimanche, à Lens, pour la première journée de Ligue 1. Après quelques minutes initiales équilibrées, les Sang et Or ont littéralement assiégé le camp brestois tout au long de la première période. Ce qui a considérablement réduit la marge de manœuvre des hommes de Michel Der Zakarian dans l’animation du jeu. Galvanisé par son public, le RC Lens a démontré que, cette saison encore, il comptait bien imposer un défi physique à ses adversaires dans son antre. »

Ouest-France : « Un match très animé pour débuter la saison. Le Stade Brestois s’est incliné, ce dimanche, contre le RC Lens (3-2), à Bollaert, à l’occasion de la première journée de Ligue 1. Un match complètement fou où les Brestois ont été menés 3-0 à l’heure de jeu avant de se réveiller en fin de match, mais trop tardivement. La saison passée, les Finistériens avaient joué de mauvais tours aux Lensois, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Lors du match à Bollaert, les joueurs de Michel Der Zakarian s’étaient imposés (0-1). Et à Francis-Le Blé, ils avaient infligé un sévère 4-0 à l’équipe lensoise. Mais cette fois-ci, ils ont été pris de court par le rythme et l’envie lensoise. »

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.