Kevin Danso, la bonne surprise de ce début de championnat

L’été 2020, le RC Lens avait frappé un grand coup en embauchant le jeune Loïc Badé, libre avec le HAC. Un an plus tard, les Sang et Or le laissait partir à Rennes contre 17 millions d’euros.

On pouvait alors penser que le RC Lens se tirait une balle dans le pied, sachant que les probabilités de réaliser un aussi bon coup au mercato suivant étaient minces. Et pourtant, en recrutant Kevin Danso pour 5 millions d’euros sur un contrat de cinq saisons, force est de constater, après seulement quelques matchs, que la pêche fut également miraculeuse.

En juillet dernier, Kevin Danso est allé au clash avec Augsburg, son club formateur, qui ne voulait pas le laisser partir. L’international autrichien d’origine ghanéenne de 22 ans, a finalement eu gain de cause en rejoignant le club de son choix, le RC Lens, qui le désirait depuis longtemps et qui cherchait à amener de la taille et de la densité athlétique avec le départ programmé de Badé.

Impressionnant dès sa première apparition à Monaco , il s’est acclimaté en un temps record aux schémas tactiques de Franck Haise. Son carton rouge, injustement reçu lors du match face à Strasbourg, n’entache pas son image, le défenseur ayant été reconnu non coupable par l’ensemble des observateurs.


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.