Jonathan Clauss ne serait pas une alternative crédible ?

C’est ainsi qu’Hugo Delom, journaliste au journal l’Equipe, qualifie ce matin le piston droit du RC Lens. Selon le quotidien, les matches face au Danemark et la Croatie ont confirmé l’étendue du chantier au poste de latéral droit ou piston droit en équipe de France.

Comment peut-on ainsi juger un joueur à qui on a offert 2 minutes de temps de jeu face au Danemark (où il a quand même envoyé un scud qui a frôlé la barre), et 10 minutes face à la Croatie, avec cette entrée de jeu catastrophique pour avoir voulu aller aider une défense centrale en perdition ?

Emotion sincère au moment de sa convocation, sifflets nourris lors de sa 2e sélection : Jonathan Clauss a traversé un premier stage de mars intense. Le Lensois, qui avait logiquement éprouvé des difficultés à gérer la période de folie post-Bleus, se savait attendu sur ce rassemblement.
L’impression générale, bien au-delà de son entrée ratée et de ce penalty malheureux provoqué lundi en Croatie, est contrastée. Sa semaine d’entraînement, au bout d’une saison physiquement et émotionnellement dense, n’a pas laissé un souvenir impérissable.
Son envie n’est aucunement en cause. Mais sous pression, Clauss est apparu friable. Cela n’a pas échappé à ses coéquipiers. Il n’a, en outre, pas une culture défensive de très haut niveau. Difficile aujourd’hui, en dépit de ses prestations souvent réussies en L 1, de le percevoir comme une alternative crédible.
Dans un groupe élargi pour le Mondial, son profil offensif peut être intéressant. Tout comme sa capacité à accepter un rôle très secondaire le temps du tournoi. Mais pour viser plus haut, cela semble compliqué.

Nous suggérons aux journalistes de l’Equipe d’être un peu plus présents lors des matchs du RC Lens afin de pouvoir juger Clauss sur la durée et non pas sur 12 minutes de jeu ! Le quotidien sportif évoque même l’idée de faire entrer dans le groupe France le jeune Malo Gusto (Lyon – 19 ans), Djibril Sidibé (Monaco – 29 ans), Nordi Mukiele (Leipzig – 24 ans), Pierre Kalulu (Milan – 22 ans), ou faire revenir Léo Dubois (Lyon – 27 ans).

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.