Incidents dans les stades : Vincent Labrune ouvre « enfin » un œil

Après les incidents de dimanche à Lyon, Vincent Labrune, que beaucoup pensaient en état d’hibernation, a enfin décidé de taper du poing sur la table et veut provoquer un électrochoc pour éradiquer la violence dans les stades.

Le président se dit « furieux » de l’évolution de la situation alors que la LFP, très laxiste sur le sujet, fait l’autruche depuis de trop nombreuses saisons. Vincent Labrune s’en défend : « Dés notre conseil d’administration de rentrée, en août, nous avons fait part aux clubs de notre vive inquiétude quant au bon déroulé de la saison, en leur demandant les plus grands efforts et la plus grande vigilance dans l’organisation de leurs matches.
Dés le lendemain de ce conseil, nous avons écrit aux pouvoirs publics pour les sensibiliser, eux aussi, à ce sujet et pour leur faire comprendre à quel point nous avions besoin d’eux tant nous sommes démunis dans notre arsenal de sanctions. Et, depuis cette date, nous n’avons jamais sanctionné aussi durement que cette saison ces actes de violence. Mais nous
sommes rattrapés par un principe de réalité car notre arsenal est réduit. » (L’Equipe)

Vincent Labrune veut lancer une grande concertation nationale concernant la violence dans les stades. Une usine à gaz qui accouchera certainement encore d’une souris alors que l’arsenal des mesures à appliquer existe déjà et qu’il suffit d’avoir le courage de le mettre en place.

Courage dont a fait preuve le RC Lens a reconnu Vincent Labrune : « Les supporters font partie de la vie du club. Les présidents doivent composer en permanence avec leurs groupes de supporters. Mais il y a un contre-exemple majeur, le RC Lens, qui a fait preuve d’un grand courage, d’une grande célérité et de sévérité dans ses prises de décisions à la suite des incidents face au LOSC. Ils ont identifié plus d’une quarantaine de leurs supporters qu’ils ont immédiatement interdits de stade.
C’est par ce type de comportements qu’on arrivera éradiquer ce fléau. Ce n’est pas simple, mais on n’a plus le choix. L’Angleterre a réussi à s’en sortir il y a plusieurs dizaines d’années. » (L’Equipe)

Alors fini les blabla ?

Une réunion va être organisée aujourd’hui entre le ministre de l’intérieur, la ministre déléguée aux Sports et les instances du football pour évoquer les incidents du match OL-OM.


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.