Incidents dans les stades, la Ligue va durcir le ton

Pour la septième fois cette saison en Ligue 1, un match a été le théâtre d’exactions de supporters qui ont gâché la fête. A Lyon, le marseillais Dimitri Payet a reçu sur la tête une bouteille d’eau pleine lancée d’au moins trente métres depuis la tribune du kop lyonnais.

– 8 août, le match Montpellier-Marseille est interrompu une dizaine de minutes après des jets de projectiles. Valentin Rongier est blessé au visage après avoir reçu une bouteille d’eau.
– 22 août, Marseille se déplace a Nice. Dimitri Payet s’apprête à tirer un corner et reçoit une bouteille d’eau dans le dos, il renvoie la bouteille dans la tribune, s’en suit un envahissement de terrain et des bagarres.
– 18 septembre, à la mi-temps du derby entre Lens et Lille, des lillois balancent des sièges arrachés dans la tribune lensoise. Une centaine de lensois du kop pénètrent sur le terrain pour tenter de se faire justice.
– 22 septembre, à Metz, jets de bouteilles entre supporters messins et parisiens. A Montpellier, une rixe oppose les supporters montpelliérains et bordelais en marge de la rencontre. A Angers, qui recoit l’OM, des supporters des deux équipes échangent des jets de pétards et de bouteilles. La situation dégénère et une dizaine de Marseillais envahissent la pelouse pour se battre avec les quelques Angevins qui ont, eux aussi, pénétré sur le terrain.
– 21 novembre, alors que les supporters marseillais sont interdits de déplacement à Lyon, Dimitri Payet se prend une bouteille d’eau pleine sur la tête.

La commission de discipline de la LFP va se réunir en urgence, aujourd’hui, sans doute en milieu de journée. Des mesures conservatoires devraient être prises avant jugement et le Groupama Stadium se verra certainement infligé d’un huis clos avec le match rejoué sur terrain neutre.
Le foot français a une nouvelle fois touché le fond hier avec l’attitude de certains qui se prétendent supporters et les réactions de la LFP, des clubs, de la préfecture, du corps arbitral qui ont tergiversé toute la soirée en se renvoyant la balle. Plus que jamais, il va falloir durcir le ton pour que le football puisse redevenir une fête.


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.