Fabien Barthez vient indirectement au secours de Jean-Louis Leca et Wuilker Farinez

De nombreux observateurs s’accordent à dire qu’un des handicaps du RC Lens est la petite taille de ses gardiens, qui ne leur permet pas de réellement s’imposer dans les airs.

Interrogé par le journal L’Équipe sur l’évolution du poste de gardien de but, Fabien Barthez donne sa vision sur ce poste qui est loin d’être facile et de tout repos. L’ancien portier de l’Équipe de France ne mâche pas ses mots :

« Tous les gardiens se ressemblent, ils jouent tous de la même façon, ils réagissent tous de la même façon, c’est devenu complètement stéréotypé. Aujourd’hui, un gardien doit faire 1,92 m, prendre de la place dans le but et être bon avec les pieds. 

Les petits gardiens ? « Il y en a de moins en moins et c’est une erreur. Anthony Lopes (1,84 m), il n’a pas le niveau ? Vous trouvez qu’il détonne ? Moi, j’adore sa façon de jouer. Il a de la vie, de la hauteur, de la tonicité. Laissons la chance au talent… Parfois, j’ai envie de demander aux dirigeants ou aux entraîneurs pourquoi ils s’arrêtent à 1,90 m. Pourquoi ne pas aller jusqu’à 2,10 m ? Des mecs de 2,10 m, vous allez en trouver ! Vous serez encore plus rassurés et ils prendront encore plus de place dans le but.

On en est arrivé à un tel excès que les gardiens n’ont plus aucune créativité. Les gardiens subissent, ils sont devenus des gardiens défensifs, il ne faut surtout pas prendre de risque… C’est la même chose pour les sorties aériennes. On voit de moins en moins de gardiens aller chercher les ballons dans les airs au point de penalty ou à la limite de la surface de réparation. Ils font tous 1,90 m et ils ne sortent jamais ! Pourquoi ? Parce que le gardien de but, aujourd’hui, il doit rester sur sa ligne, mettre les bras en croix et prendre de la place. Alors qu’un bon gardien, c’est un gardien qui coupe l’action avant qu’elle n’arrive devant la cage. »

Jean-Louis Leca et Wuilker Farinez, du haut de leur mètre 80, ne font effectivement pas partie des standards actuels dans la catégorie, mais leur explosivité leur a déjà permis de sauver des situations bien compromises. On se souvient d’ailleurs qu’à une époque, Gervais Martel avait refusé de recruter Jérémie Janot, à cause de sa petite taille (1M76), alors qu’il faisait les beaux jours de l’ASSE depuis des lustres.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.