Ecran noir en vue pour le football français

Alors que nous attendions avec impatience de voir Canal+ ou/et beIN Sports reprendre les droits de la Ligue 1, les propositions chocs de Maxime Saada (Canal+) ont créé un véritable tsunami dans le monde du football.

La LFP estimait certainement que la chaîne cryptée se jetterait comme une meurt de faim sur les droits, il n’en est rien.
Le président du directoire de Canal +, qui estime ne pas avoir étés été traité correctement ces dernières années, a annoncé hier au Figaro qu’il allait rendre les deux matches de L1 diffusés actuellement par sa chaîne, et ce dès le 5 février.

Il souhaite tout simplement un nouvel appel d’offres. Et propose un système de pay per view en attendant. Faute de quoi, après l’arrêt des diffusions fin janvier par Téléfoot, la Ligue 1 et la Ligue 2 ne seront plus diffusées.

De nombreux présidents de clubs de Ligue 1 s’estiment en réel danger économique. Mais c’est bien le football français qui s’est tiré une balle dans le pied en faisant grimper de façon inconsidéré le prix du football.
La diffusion sur Téléfoot a fortement réduit l’exposition de la compétition par manque de visibilité. De plus, l’arrivée de Mediapro a contribué à la croissance exponentielle du piratage.

Le football en pay per view pourrait être la solution pour boucler la saison et attendre que les droits soient réattribués par le biais d’un nouvel appel d’offre. Cela serait envisagé via la plateforme My Canal.

Pour beaucoup de supporters de clubs, la solution du paiement « par match » serait peut être la plus intéressante, financièrement parlant.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.