Antoine Kombouaré dans la critique

L’ancien coach lensois, admiré pour sa science du coaching, notamment après la dernière saison durant laquelle il a redressé un FC Nantes mourant, a perdu quelques amis durant le mois de juillet.

Trois ans après la disparition tragique d’Emiliano Sala, mort dans un accident d’avion, alors qu’il rejoignait le club de Cardiff City, la deuxième édition du Challenge Emiliano Sala a été tout simplement annulée en juillet par la direction du FC Nantes, décision validée par Antoine Kombouaré.

Alors, oui, on peut toujours grimper aux rideaux quand quelques abrutis dans les tribunes salissent la mémoire du buteur argentin, comme ce fut le cas à Nice la saison dernière, mais toucher de la sorte à un événement à la gloire d’un joueur qui a tant apporté aux Canaris est tout simplement indigne. Ce tournoi, entre les clubs où avait joué Sala (Nantes, Bordeaux, Orléans et Caen), était prévu en juillet. La direction du FC Nantes l’a annulé en dernière minute, de façon unilatérale, prétextant des raisons sportives, le FCN devant soi-disant préparer son match de Trophée des Champions contre le PSG (perdu 4-0).

Antoine Kombouaré avait tenté de noyer le poisson en invoquant le fait que Bordeaux, à l’époque, était dans une situation incertaine quant à son maintien chez les pros. « De par sa situation extra-sportive, Bordeaux ne nous garantit pas de présenter une équipe compétitive, j’ai donc pris la décision de retirer l’équipe », avait concédé le Kanak. Mais toutes ces excuses ne passent pas auprès de nombreux supporters qui n’ont pas oublié leur buteur argentin et qui continuent de célébrer le joueur toutes les 9ème minute de match.

AllezLens soutient le peuple Ukrainien


D'accord ou pas d'accord sur le contenu de cet article ? Envie de vous exprimer sur ce sujet ?
Tous nos articles apparaissent en temps réel sur notre page Facebook. Un bon moyen de commenter l'actu en Live.